Chaï

Chaï


Qu’est-ce que le chaï?

C’est la boisson “nationale” de l’Inde, celle qu’on offre à l’invité, qu’on boit matin, midi et soir, au travail pour se redonner du courage, dans le train pour supporter le voyage, quand le bus daigne s’arrêter dans une échoppe au bord de la route, lors de cérémonies ou assis sur un rocher pendant un trek… et pour les p’tits malins on le boit n’importe où et n’importe quand puisqu’on a pensé à acheter un thermos !

~

Le chaï est un thé qu’on a pris soin de faire bouillir longuement avec de l’eau, du lait, du sucre et des épices. Lorsqu’il devient sirupeux et qu’il est d’un beau marron clair (la couleur de l’eau du Gange disent certaines mauvaises langues !) il est temps de le filtrer et de le servir.

À boire brûlant de préférence, il faut donc le “shlurper” : on pose la lèvre inférieure sur le rebord du verre, la lèvre supérieure juste au-dessus du liquide, et on aspire de l’air et du chaï en même temps. C’est une technique de refroidissement des liquides éprouvée par des générations de buveurs de boissons et de soupes chaudes !

La photo n’est qu’une des très nombreuses présentations possibles du chaï. On peut le boire dans un verre en inox (Inde du sud), en plastique, en verre, en terre cuite… Ahhh la tasse en terre cuite, la spécialité des petits vendeurs de chaï dans les gares (“Chaïaééé ! Chaïaééé !”). On jette ensuite la tasse par la fenêtre du train, ça fait un beau bruit en se cassant et c’est écolo.

Si vous n’avez ni les moyens ni le temps (ni l’envie !) d’aller en Inde, je vous livre ma recette de chaï.

Ce n’est bien-sûr qu’une recette parmi les nombreuses qui existent. Si vous y arrivez, il est conseillé de faire cuire le lait le plus longtemps possible (sans le faire déborder)… plus le chaï est sirupeux, meilleur il est !

Pour 1 théière :

– 2 càc de gingembre frais râpé (ou moulu)
– 12 gousses de cardamome verte ouvertes
– 1 càc de cannelle, ou deux bâtons fendus
– 6 clous de girofle
– 5 càs de sucre
– 1/2 litre de lait
– 1 litre d’eau
– 4 càs de thé noir

Recette :
1 – Faites d’abord chauffer le lait avec le sucre et les épices, portez à ébullition et retirez du feu.
3 – Ajoutez l’eau et le thé et portez de nouveau à ébullition.
4 – Aux premiers bouillons, retirez du feu et remplissez votre théière en filtrant à l’aide d’une passoire.
5 – Versez le thé en le faisant mousser dans la tasse puis boire chaud.

  • Mon secret : rajoutez un fond de café (ou 1 càc de café lyophilisé).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu