Sushi party

J’adore les sushis… enfin surtout les makis !
J’avais fait un premier essai il y a environs deux ans, le résultat n’était pas trop mal mais j’ai compris une chose importante à ce moment-là : le maki c’est tout un art ! J’ai récidivé il y a deux jours en rectifiant certaines de mes erreurs, et le résultat était déjà beaucoup plus proche de ce que je recherchais.
Je ne vais pas vous apprendre à faire des makis, d’autres le font mieux que moi (il vous suffira de suivre les liens), je vais juste vous en parler.

~

Voici les principaux éléments qui composent une « sushi party » chez nous en général, et la manière de les préparer :

Commencez par préparer le riz (parce qu’il doit prendre le temps de refroidir avant d’être utilisé), pendant ce temps découpez et préparez tous les ingrédients que vous allez utiliser et disposez-les sur votre plan de travail (faites-le au dernier moment pour les ingrédients frais comme le poisson, ou qui s’altèrent rapidement à l’air comme l’avocat).
Quand le riz est froid… lancez-vous!

Nigiri :
Du poisson cru sur du riz (on l’appelle souvent « sushi » tout simplement). Sa préparation.
Personnellement je remplace le poisson cru par des gambas cuites ou du saumon fumé.

Maki :
Le maki classique est entouré d’une feuille de nori, avec du riz à l’intérieur puis du poisson cru ou autre au centre. Sa préparation en vidéo (ensuite il suffit de le couper en deux, puis chaque partie encore en deux, puis chaque partie obtenue encore en deux … pour avoir 8 makis au total).
Le maki california, ou « maki inversé »: le riz est autour et la feuille de nori est au centre avec les ingrédients désirés (en général on met aussi des graines de sésame autour).
Le « maki green », (je ne connais pas son nom original): une feuille de salade remplace la feuille de nori, une feuille de riz maintient le tout.
Le « maki omelette », une fine omelette remplace la feuille de nori.
Le « maki rose », une fine tranche de saumon remplace la feuille de nori, au centre on n’en mettra donc pas.

Tamagoyaki :
Une omelette feuilletée : on fait une omelette très fine que l’on enroule sur elle-même, ensuite… rha c’est difficile à expliquer, regardez plutôt la vidéo!
Pour la recette, personnellement je mets : 5 œufs, 25ml d’eau, 25 ml de lait, 1 cuillère à soupe de sauce soja sucrée (ou 1 cuillère à café de sauce soja normale + 1 cuillère à soupe de sucre). Traditionnellement elle se fait dans une petite poêle carrée mais une poêle classique fonctionne très bien aussi.

Yakitori :
Petites brochettes marinées dans un mélange sucré avant de les cuire. On peut en faire au poulet, au bœuf, aux noix de St Jacques… mes préférées sont les bœuf-fromage. Leur recette.

Salade de chou blanc :
Une salade de chou finement émincé. Sa recette, mais vous pouvez aussi l’agrémenter de petites tranches de saumon cru, de lamelles d’avocat, de tranches de concombre…

Accompagnements :
– Un petit bol de sauce soja sucrée
– Du wasabi
– Du gingembre mariné

Voilà, nous on s’arrête là mais traditionnellement on trouve aussi :

Sashimi :
De simples tranches de poisson cru.

Temaki :
Un cône de feuille de nori avec du riz et les ingrédients choisis à l’intérieur.

Soupe miso :
Un bouillon fait à partir de miso (pâte de haricot fermentée et salée), dans lequel on met divers ingrédients (champignons, cubes de tofu, algues, bœuf émincé, …).

– Ma fournée de 2009, trop de riz dans mes makis –

~

Je vous donne mes associations d’ingrédients préférées pour les makis (personnellement je n’utilise pas de poisson frais) :

Makis classiques :
– Riz, saumon fumé.
– Riz, saumon fumé, fromage (Kiri).
– Riz, gambas cuites, avocat, mayonnaise.
– Riz, surimi, omelette, œufs de lump, concombre.

Makis omelette :
– Riz, saumon, pointe de wasabi.
– Riz, saumon, fromage (Kiri), ciboulette.

Makis california :
– Riz, foie gras, confiture de figue, enrobage d’amandes effilées et grillées.
– Riz, thon en boîte, salade verte, mayonnaise, enrobage de graines de sésame.

Idées de makis classiques pour ceux qui n’aiment pas les produits de la mer :
– Riz, poulet, avocat, sauce curry.
– Riz, poulet croustillant, concombre, poivron rouge , laitue, mayonnaise.

Idées de makis classiques végétariens :
– Riz, salade verte, carottes râpées, mayonnaise.
– Riz, concombre, avocat, fromage (Kiri).
– Riz, avocat, concombre, omelette, menthe.

Idées de makis classiques végétaliens :
– Riz, concombre, avocat, carottes râpées.
– Riz, avocat, pousses de soja, radis.
– Riz, avocat, concombre.

Une version enfants : Riz, jambon, avocat.

Et une astuce originale pour terminer les restes de riz (en bas de cet article).

– Ma fournée d’avant-hier –

~

Pour moi le maki a plusieurs intérêts non négligeables :

  • Il a le même avantage que la galette bretonne ou l’omelette espagnole : c’est un plat fourre-tout, on y met ce qu’on aime, ce qu’on a dans le frigo, ce qui nous inspire sur le moment.
  • On l’adapte en fonction des goûts et habitudes de chacun : végétariens, végétaliens, légumophobes, naturellement sans gluten…
  • Le principe des bouchées : chaque élément est une bouchée équilibrée et esthétique. On la choisit à l’avance, on l’admire et on la mange donc… en conscience, en essayant d’en dissocier tous les goûts. Ce qui est parfaitement dans l’esprit de la contemplation zen et des conseils d’équilibre alimentaire français (prendre le temps à table).
  • On utilise des produits frais, qui associés les uns aux autres forment un repas complet,
  • Il est relativement pauvre en calories et pauvre en « mauvais » gras, parfait pour les régimes ou tout simplement pour une alimentation équilibrée.
  • La présentation est forcément esthétique. Pas besoin de s’embêter à essayer de faire une belle présentation avec des éléments compliqués puisque chaque élément est déjà une présentation en soi : une association de goûts, de textures et de couleurs agencés de manière maîtrisée.
  • Son prix quand on le fait soi-même ! Pour vous donner une idée, la première fois j’avais calculé à combien ça me revenait exactement (8,70 euros pour : 24 makis, 5 brochettes bœuf-fromage, 1 omelette roulée et les accompagnements, et encore il en restait pour le lendemain) et le prix pour la même quantité si je les avais commandés au restaurant (35 euros)…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.